Eurynews, la vie, un sens...?

La vie a-t-elle un sens… ?

Quel est le sens véritable de la vie ? Qui ne s’est jamais posé cette question métaphysique… ?

Nombreux sont ceux qui restent persuadés que la vie n’a pas de sens face à tout ce qui affligent les gens autour d’eux, au quotidien, sans raison valable.Accidents, maladie, injustices… tant de maux gangrènent l’existence humaine et laissent peu de répit aux braves qui n’aspirent pourtant qu’à vivre de façon décente. Les catastrophes naturelles ont leurs parts parmi les fléaux qui brisent tant et tant de vie. Néanmoins, lorsqu’on y regarde de plus près, l’homme reste l’élément le plus destructeur de cette planète Terre. Pour lui-même d’abord et ensuite pour ses congénères et pour la Nature qui, malgré tout, l’abrite, le nourrit et pourvoit largement à son bien-être. L’être humain serait-il ingrat par nature ou tout simplement opportuniste par plaisir ? La question reste posée et nous pensons que  la vie est une chose sacrée, souvent bradée par ceux qui n’ont aucun scrupule ni respect pour les choses essentielles.Voici les causes majeures des drames qui confèrent à l’existence humaine cette saveur amère qui la rend absurde aux yeux de certains : la vanité, l’orgueil, l’autosatisfaction exacerbée, l’égoïsme, l’apathie. Et Il en existe bien d’autres, en sachant que la jalousie et l’envie sont filles et mères d’un même mal, la misère dans toutes ses manifestations, qu’elle soit physique, mentale ou encore matérielle.
Eurynews, la vie, un sens
« Aimez-vous les uns les autres, comme je vous aime ! », tel est le concept le plus révolutionnaire de toute notre humanité, depuis la nuit des temps, précisé par Jésus de Nazareth comme par tant d’autres sages. Mais qui est-ce que cela intéresse encore, en vérité, de nos jours…? Sûrement pas les dirigeants de ce monde, à l’agonie, et encore moins ceux qui pensent qu’en se gavant de petitesses, ils parviendront à se hisser au sommet de la société. Masi chacun sait à quel point l’existence humaine est éphémère, qu’elle s’avère réjouissante ou amère. Alors vivez, « Carpe diem », sans jamais oublier l’essentiel : L’Amour. Oui, seul l’amour sauve de la bassesse, des tares et autres ignominies qui amènent les hommes à se liguer les uns contre les autres, inutilement. L’homme n’est pas ennemi de l’homme, d’un point de vue fondamental. Seule l’excitation de ses instincts les plus bas le pousse à se révéler minable dans un contexte social propice à l’expansion de ses désirs les plus malsains. Et, oui, la femme s’avère encore moins l’ennemi de l’homme, puisqu’elle veille la plupart du temps au bien-être des siens, au point de s’oublier elle-même. Oui, depuis longtemps, l’homme est un loup pour l’homme, « Homo homini lupus », comme nous le dit Hobbes. Pourtant, devons-nous cultiver cet état de choses, sans chercher à tendre vers le meilleur… ? A chacun de répondre à cette question…
Crédits photos : Freestockphotos

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s