Trajectory VII, l’Art Majuscule

Trajectory VII, c’est l’art pluriel dans toutes ses dimensions, riche en couleurs et formes, pour le plaisir démultiplié des sens

 

En cette fin de semaine au Golf de Preisc, Trajectory VII propose un salon d’art exceptionnel avec Palix, le numéro 1 des illustrateurs fantasmagoriques en Belgique, la Galerie Cridart de Metz, Ch. Roy, Curabet, Mo.morisson, T. Latour, Miralles‘…
Invitée d’honneur : l’Amicale de la Marine de Thionville / Yutz.

Lors du vernissage qui a eu lieu le jeudi 25 octobre à 19h, cette exposition, prévue jusqu’au dimanche 28 octobre, a tenu toutes ses promesses.

 

Trajectory c’est, depuis le début, le lieu d’expression de la créativité en toute liberté, avec l’ART en Majuscule.


À travers la sculpture, la peinture, la photographie…, les artistes expriment leurs conceptions des réalités du monde de façon saisissante, chacun selon sa sensibilité, son talent. C’est une exposition de haute volée que propose une fois de plus au Golf De Preisch le collectif d’artistes invités. Leurs œuvres interpellent et captivent l’esprit du visiteur, qui ne sait plus où donner de la tête, tant la beauté et l’originalité sont ici déployées pour émerveiller. Le peintre Palix, artiste gaumais, y donne à voir des toiles fascinantes où s’exhibent des univers diversement surprenant, sur fond fantasmagorique. C’est avec une remarquable touche poétique que Palix invite l’œil du visiteur à se faire, plus qu’admirateur, inquisiteur à la vue de ses sublimissimes peintures. Charles Hiéronimus tient également la part belle avec ses toiles alliant photographie et peinture pour un rendu plus que stupéfiant. Le sculpteur Marc de Winter y fait montre d’une rare et belle ingéniosité avec des œuvres grandioses défiant toute imagination. Divo s’y illustre tout autant avec ses œuvres sculpturales magistralement esthétiques. Du grand Art, oui !

On y retrouve naturellement Mo Morisson, T. Latour, Ch. Roy et Cubaret qui s’y expriment de façon ingénieuse, sans cesse renouvelée, à travers leurs œuvres, aussi stimulantes que superbes. Béate Bauer nous interroge quant à elle sur la question existentielle de l’Être, à travers ses tableaux aux personnages étranges dont les regards pénétrants sont plus que parlants.

 

 

C’est avec panache que le musicien Humaniste ENCELADE a animé la soirée du vernissage avec ses compositions et improvisations, rythmées à la mesure de cette exposition plurielle.
Un programme varié y est proposé sur 4 jours avec, entre autres, La Cie La Chimère qui présente dimanche 28 octobre à 15h30 la pièce de théâtre LES FUGUEUSES de Pierre PALMADE et Christophe DUTHURON, avec Marie Rouch et Agnès Bénini. Une Mise en scène de Didier Bénini. Maints ateliers créatifs y sont également gratuitement proposés au public.

Tout le programme est accessible ici : Trajectory VII : le programme

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s