Doïna de Watazzi : L’art, un second souffle

Émouvante rencontre avec une artiste aussi talentueuse que généreuse…

2015omagazine7Doina
2015omagazine5Doina

Le 12 novembre 2015, lors du vernissage qui lui a été consacré, Doïna de Watazzi a présenté au grand public ses œuvres aux contours intemporels, qui reflètent également sa vision de la vie des plus originales.

Pour l’artiste, qui aime tant la vie et qui s’ingénie à en restituer un peu de la magie des moments formidables qu’elle en retire, le passé, le présent et le future ne font qu’un. Concept qu’elle explore de façon subtile à travers ses toiles. Les cinq éléments naturels apparaissent également de façon complémentaire à travers ses œuvres, leur conférant une part du mystère des choses qui se passent de mots.

Ses tableaux, saisissants de beauté, nimbés de mystère et parsemés de symboles interpellent naturellement, à plus d’un égard, sur nombre de choses de l’existence. Elle nous offre des couleurs riches aux accents de la vie, des détails ayant trait à la mythologie ou à l’histoire tels que la licorne, l’amazone ou encore le lion du Luxembourg.

Doïna de Watazzi est une artiste accomplie qui explore l’art d’un point de vue conceptuel avec panache et générosité. C’est aussi une femme de cœur qui sait à quel point la vie est un combat en chaque instant. Elle a permis à plusieurs artistes de collaborer à la création d’une toile géante qui a été mise en vente aux enchères au profit de la Croix-Rouge, lors de ce vernissage. Un geste bénévole auxquels se sont associés quantité d’artistes en vue dont Elisabeth Herckes, Céline Brioletti-Bettel, Claudio Rosati, ainsi que des personnalités publiques telles que Xavier Bettel, le premier ministre du Luxembourg, Gauthier Destenay, ou encore Viviane Reding. Cette œuvre collégiale a été adjugée à 3700 €. Le chèque correspondant a été transmis à la directrice de la Croix Rouge au Luxembourg par Doïna de Watazzi et par Célina Costa, la responsable de la galerie d’art qui reçoit actuellement l’artiste.

Doïna de Watazzi2015

Doïna est surtout une âme en quête de sens, avec un bel appétit pour les merveilles de la vie dont elle se réjouit de façon admirable, avec une ardeur contagieuse.

Nous l’avons rencontrée pour vous chez Célina Gallery, à Luxembourg-ville.

Doïna de Watazzi, qui êtes-vous… ?

À travers une vie nous pouvons déterminer une image de nous qui nous plait : Je suis la mère protectrice !

Que pouvez-vous nous dire concernant votre passion pour l’art :

J’ai toujours cultivé une passion pour l’Art sous toutes ses lumières. Dès mon plus jeune âge j’ai été attirée par les couleurs, les formes, les sons et par le pouvoir de création que cela procurait.

J’ai commencé par dessiner et avec le temps j’ai tout naturellement pris les pinceaux et je me suis mise à peindre. Les encouragements de mon père, ma grande curiosité ainsi que le défilement des clichés glanés au quotidien ont guidé mon évolution. J’aime peindre en écoutant la vie, je reste à l’écoute du monde et la vie autour de moi nourrit mon inspiration.

Parlez-nous de votre parcours :

Née en 1957 à Timisoara, en Roumanie, j’ai fait mes débuts à l’Ecole des Beaux Arts à Arad. Après avoir quitté la Roumanie en 1972 j’ai été amenée à voyager en Afrique, et c’est là que j’ai découvert les couleurs merveilleuses des univers que je traversais en m’empressant d’en capturer les plus beaux éclats, Maroc, Guinée, Sénégal, Mauritanie, j’ai toujours peint avec un grand bonheur, au gré des saisons, en suivant mon chemin. Depuis 1984, je vis en famille au Luxembourg. J’ai enseigné le dessin et la peinture à l’académie d’été de 1990 à 2013, organisé des expositions personnelles. ’ai également participé à des expositions collectives en Afrique en France et au Luxembourg.

Quelle est l’influence du voyage dans votre créativité ?

Les yeux découvrent et le cœur vibre. J’ai eu l’avantage de ces illuminations à travers mes chemins d’Afrique, où la beauté qui s’offrait à moi me rendait impossible l’idée qu’elle ne soit fixée à jamais. J’en prenais possession à ma manière…je me précipitais sur mes pinceaux et j’entrais dans les mondes que j’avais observés en prenant  pour toujours leurs parfums merveilleux.

Quelle est votre approche de la chose artistique ?

La nature nous inspire et chaque émotion nous confère le droit de créer, le pouvoir de retranscrire les mouvances des éléments que nous approchons. Créer à partir de rien  présente une large difficulté, on utilise ce qui existe pour créer des choses nouvelles.

La physique quantique nous dit aussi que notre monde est fait de possibles et, chaque fois qu’on avance dans les possibles, il apparaît plusieurs nouvelles solutions possibles.

Quel est votre rapport à la notoriété ?

La notoriété est nécessaire à la formation d’une image mais elle ne doit en rien altérer nos valeurs de base, en intervenant dans l’authenticité de notre être.

Quelles sont vos valeurs ?

La famille encore la famille et toujours la famille…le reste se décline à partir de cet ancrage fondamental.

Vos motivations ?

Maintien d’une harmonie de vie construite sur la responsabilité, l’engagement stable, la fluidité et la transparence, l’attention aux autres.

Qu’est ce qui vous stimule le plus dans ce métier ?

La liberté de créer ! Le monde nous appartient, on voit des possibilités partout, nos meilleures idées ont souvent l’air de sortir de nulle part, on rêve…même quand on a l’esprit ailleurs. Quel que soit le moment de la journée, l’esprit se met en route, et on organise nos journées en fonction de cela… La liberté est directement liée à la création.

Votre vision de l’avenir ?

Belle ! Sans aucune autre condition. Nous devons avoir conscience du fait que nous créons notre avenir et que nous ne pouvons l’appréhender qu’à travers les plus belles lumières.

Votre approche de l’existence ?

Simple ! « Que m’importe ce qui n’importe qu’à moi. », (Malraux)

Vivre avec foi est un avantage dont les plus belles couleurs nous offrent la confirmation.

Qu’aimeriez-vous changer dans le monde ?

Que la paix puisse remplacer la violence, que le partage régne et que l’abondance prenne l’avantage sur la faim, que la paix, l’amour, la beauté, l’éveil, définissent notre planète.

Quel est votre message pour nos lecteurs ?

Vivons notre moment présent !

Grand MERCI à elle pour son talent comme pour cette humanité exemplaire qui l’habite.

Sa page Facebook

Célina Gallery

Crédits Photos :

Eurydice Reinert

Yves Géraud : http://www.yves-geraud.weonea.com

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s