Jean-Marie Burgin : L’art, une seconde nature

Un homme et son Art, démultiplié en autant de talents que d’envies…

Lors du vernissage de l’exposition qui lui est consacré à l’espace Gérard Philippe de Jarny jusqu’au 30 avril 2016, nous avons découvert une multitude de toiles absolument superbes autour du personnage de Don Quichotte.

Précision, générosité et finesse caractérisent la touche artistique du plasticien qui brosse de façon remarquable divers portraits de ce personnage légendaire.

Mais, par-delà la maîtrise évidente des techniques indispensables pour aboutir à un résultat aussi admirable, pourquoi avoir fait le choix de réaliser tout un ensemble de tableaux autour de Don Quichotte, l’aventurier chevaleresque à l’imagination débordante. Jean-Marie Burgin nous questionne sur la thématique relative à l’illusion de liberté dont nous sommes tous, bien souvent, victimes.

Véritable voyageur, dans tous les sens du terme, et grand amoureux de la vie et de l’art d’aborder l’existence avec une certaine liberté de vivre, toujours respectueuse des uns et des autres, l’artiste ne révèle ici que l’un de ses innombrables talents. Également sculpteur et graveur, l’homme est aussi musicien, chanteur et compositeur. L’une de ses chansons, Fool s’est retrouvée au Hit-Parade, par ailleurs dans les années 70.

Son site Web : Jean-Marie Burgin

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s