Eurynews Bonheur mot de passe

Le bonheur : Mot de passe

Être heureux, est-ce si simple… ?

Et si, pourtant, nous avions en nous les clés du bonheur… ?

Parce que la vie est bien trop courte et bien trop éphémère pour se perdre en conjectures stériles et en  vains regrets, tant que nous en sommes encore capables, osons l’expérience de la joie de vivre au quotidien…

À voir les gens heureux, on se demande souvent, naturellement, quel peut bien être le secret de leur bonheur. Et si, justement, on posait autrement la question, à savoir :

Qu’est-ce qui me rend vraiment heureux, moi ?

La joie de vivre est une chose toute relative et, tant que nous projetons l’éventualité da la nôtre à travers la réalité de celle des autres, nous sommes à côté de la plaque. Parfois, les personnes que nous voyons rayonner de bien-être livreraient-elles le fondement de ce qui les rend si heureux, que d’autres n’y croiraient pas ou ne les comprendraient même pas.

Ce qui veut dire, très clairement, que c’est en cherchant véritablement au fond de soi les raisons pour lesquelles l’on est prêt à se lever chaque matin, de bonne humeur, pour continuer à vivre que l’on amorce un début de réflexion utile à ce propos.

 Eurynews 5

Quelques axes pour commencer :

  1. Qui suis-je ? L’indispensable question de base, essentielle pour toute recherche introspective ?
  2. Qu’est-ce qui me touche vraiment en tant qu’être humain ?
  3. Quelles sont mes valeurs, mes besoins fondamentaux ?
  4. Outre la satisfaction de mes besoins vitaux, qu’est-ce qui me fait rire, véritablement, souvent ou même parfois ? Qui sont celles et ceux qui y contribuent naturellement autour de moi ?
  5. Avec qui est-ce que j’aime partager mes moments les plus précieux et pourquoi ?

A partir des réponses à ces questions sera-t-on  à même de définir ce qui est véritablement important pour soi, et ce afin de mieux définir ses priorités.

Cette étape est primordiale dans la mesure où le fait de définir ses propres priorités permet de ne pas s’éloigner des vecteurs qui sont absolument indispensables à l’épanouissement réel de l’être, d’un point de vue intrinsèque. Alors seulement pourra-t-on travailler à cultiver, au quotidien, le jardin des relations ou des chemins de vie fertiles en émotions aussi apaisantes que réjouissantes.

Savoir ce qui est essentiel à notre joie, c’est mieux comprendre et appréhender ce sans quoi cette joie ne saurait être complète et absolument satisfaisante.

« Là où se trouve ton cœur, là aussi se trouve ton trésor », Jésus de Nazareth.

Ce n’est pas pour rien que les sages nous disent depuis la nuit des temps que le bonheur ne s’achète pas. Riches, pauvres ou autres, nous pouvons tous y accéder, à la seule condition d’être réceptifs aux fondamentaux qui régissent cet état de plénitude pour nous, sur le plan personnel. Il n’y a de véritable richesse que celle qui nous permet d’accéder à ce bien suprême que convoitent les rois autant que les gueux et qui apparaît souvent par la grâce de l’Amour, quelle que soit la forme sous laquelle ce sentiment se décline. A savoir que le vieux sage, dans son antre au fond du désert, aime d’un amour pur quand il prie pour la paix dans le monde et pour la joie du grand nombre. Que la religieuse qui prend soin des autres, sans avoir enfanter, donne vie à la Vie, chaque fois qu’elle soulage les misères des uns et ramène le sourire aux coins des lèvres des visages abîmés par les affronts et par la haine. Que l’enfant qui offre spontanément un lumineux sourire, juste parce qu’il en a envie, aime de tout son cœur, de toute son âme et de toutes ses forces.

Construis donc ta joie, sans te soucier de celle des autres qui ne sera jamais la tienne, si tu veux avancer sur la voie enviable du bonheur, tel est notre message du jour !

Pour finir, concluons sur ce proverbe fon :

« Tu trouves ma femme laide, soit, ce n’est pas grave. Moi je sais où se situe sa beauté, cela me suffit ! »

L’essentiel, chacun l’aura compris, réside dans notre capacité à aimer, en vérité, car ce qui est vrai pour Pierre ne le sera pas nécessairement pour Adam ! Nous détenons, chacun, en nous, les clés du bonheur qui nous est propre.

 

Crédits photos : Freestockphotos

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s